Vacha - photographies de Chrystèle Lerisse

chrystelelerisse-bearnaise-8.jpg

Artiste : Chrystèle Lerisse

Titre : Vacha

Vernissage : 9 novembre  2013

Dates : 1er novembre au 22 décembre 2013

Texte :

Les photographies de Chrystèle Lerisse sont de petites fenêtres en noir et blanc ; tout en contrastes - appuyés, frappants, mordants - elles nous dévoilent chaque fois une vision du paysage à la fois complexe et minimaliste. 

Un paysage pictural. 

Ici, la vache se fait paysage, peinte au milieu du décor. Elle n’en fait pas simplement partie, elle s’immisce, se fond ou se détache, s’impose dans toute sa sauvagerie.

Dans chaque image, la vache est là, quelque part entre le ciel et la terre. Elle est l’horizon.

Elle luit, elle menace, elle observe, crâne, se met à nu, se déforme. Ses courbes, ses cornes, chacune de ses vertèbres se font monts et vallées. Son pelage, son cuir deviennent végétations.

Dans Vacha, Chrystèle Lerisse rend l’animal domestiqué, libre et sauvage. Derrière l’inventaire rigoureux qu’elle s’est imposé - l’artiste photographie toutes les races de bovins référencées en France - ses prises de vue dévoilent quelque chose de primitif.

Tantôt si proche, à hauteur d’animal, d’un point de vue tel qu’on ne serait pas surpris de faire soi-même partie du troupeau. On en perçoit les mouvements, la brutalité.

Tantôt si loin, qu’elles deviennent de façon presque évidente, ce paysage paisible, immobile, que l’on aperçoit au loin. Les corps, côte à côte, comme des chaînes de montagnes, des buttes, des coteaux. 

La lumière est force de distinction. Les textures de feuillages, de ciel cotonneux, se dévoilent et contrastent avec une linéarité épurée du cuir de la vache. L’animal se démarque et nous ignore. 

Pas de paix bucolique, ici. Sur certaines images, l’animal se fait redoutable, effraie.  Des silhouettes cornées, imposantes, nous menacent. Leur regard dirigé vers nous, masqué par l’ombre, n’en est que plus effrayant.

Il y a, dans ces petites fenêtres, une part d’âme ; les paysages sont vivants, éphémères, variés. Les vaches en sont un item essentiel, emprunt de solitude et de liberté. Elles sont la part d’âme évidente du paysage.

Céline Letournel - septembre 2013

Lieu :

Galerie HorsChamp 

77115 Sivry-Courtry

T +33 (0)1 64 09 11 91

http://www.galerie-horschamp.fr

Entrée libre les vendredis, samedis et dimanches de 14h à 19h

Didier Letournel - tél 01 64 09 11 91, www.galerie-horschamp.fr

Galerie HorsChamp Sivry-Courtry